Interview Vivien Laporte

Home / Interview Vivien Laporte

Avec une côte ITRA à 725, il est le favori du May Etik Trail « Aux pont des rivières trail », le 50kms proposé aux 150 courageux qui vont s’élancer sur le nouveau parcours tracé pour cette 5è édition. Interview de Vivien Laporte.

35 ans, licencié à Bruz près de Rennes (35), club auquel il est particulièrement attaché, Vivien nous a accordé un petit entretien d’avant course.

Il vient pour la première fois à Saint-Jean avec un palmarès long comme le bras : vainqueur sur l’Ultra Trail des Côtes d’Armor, sur Belle-île en Trail, sur le trail des corsaires, vainqueur du marathon de Bordeaux, vice champion de France du 100km sur route, 19è de la diagonale des Fous à la Réunion. 2è d’une course à étapes de 5 jours en autosuffisante complète en forêt amazonienne. Vainqueur au canada de l’Ultra Trail Harriccanna (World Tour). 2è du cross Ouest France sur 24 kms en 2020. Vivien attend avec impatience de pouvoir accrocher de nouveau un dossard.

Entretien

May Etik Trail  : Une première participation au May Etik Trail, pourquoi venir à Saint-Jean ? 

Vivien Laporte : J’aime courir sur des nouveaux parcours. J’ai hâte de découvrir les cours d’eau à Saint-Jean-sur Mayenne. Inscrit à l’ultra-trail des Monts d’Arrée je cherchais une course de  préparation. Je viens avec un copain qui court le 25.

MET : Après une si longue période sans course quel est ton état d’esprit aujourd’hui ?

VP : Je suis très content de pouvoir retrouver cette atmosphère qui nous manque tant. Retrouver les passionnés de trail, les bénévoles et cette émulation qu’on ne retrouve qu’en course. Remettre un dossard va être un vrai plaisir.

MET : Comment as-tu comblé ces mois sans dossards ?

VP : Je me suis pas mal entraîné cet hiver. Et puis au 3è confinement j’ai coupé. Après un mois d’arrêt en Avril j’ai repris au mois de Mai. Je viens à Saint-Jean sur le May Etik Trail dans un état de forme qui n’est pas mauvais !

MET : Engagement éco responsable, démarche zéro déchet, ravitaillement avec des produits locaux,… tout cela résonne-t-il en toi ?

VP : C’est super intéressant et ça colle à mes aspirations. Avant, je voyageais beaucoup pour courir des trails. Mais aujourd’hui j’ai décidé de limiter mon emprunte carbonne, y compris pour mes courses. Car nous aussi, coureurs, nous pouvons agir. Je choisis la proximité géographique et je regarde les engagements des organisateurs dans leur évènement. La promotion des circuits courts me tient à coeur. Pour moi c’est important. Même en étant de bon niveau on peut faire une démarche opérationnelle. C’est aussi pour cette raison que je cours l’ultra trail des monts d’arrée fixé le dernier week-end de Juin.

MET : Un objectif pour Samedi ?

VP : D’abord et avant tout prendre du plaisir. Ensuite bien gérer ma course. Après de si longs mois sans course on n’a plus de repères donc sur une course de 50 bornes ça peut-être très compliqué. Selon moi Samedi la clé sera de bien gérer et ne pas s’enflammer. Je vise un temps entre 3h30 et 4h suivant mon état de forme du jour et les conditions.

MET : Un p’tit mot pour le comité d’organisation qui a maintenu la course et pour la centaine de bénévoles présents Samedi ?

VP : Franchement félicitations d’avoir garder le cap et d’avoir maintenu l’évènement. Ne pas renoncer et aller au bout de ses pojets est aussi une valeur importante en Trail. Un grand merci aux bénévoles car sans eux nous ne pourrions pas réaliser notre passion.

MET : La suite de la saison pour toi ?

VP : L’ultra trail des monts d’Arrhée 85kms dernier week end de Juin. Après j’irai courir le trail de Belle-Ile. Puis plus tard le marathon de Rennes.

MET : Merci Vivien

VP : Merci à vous. À mon tour j’ai une question : quelle est la boisson prévue sur les ravitos ?

MET : une boisson maison avec du miel et du sel. Un miel local évidemment !

VP : Super ! C’est aussi celle que j’utilise. Pas besoin d’en préparer !! A samedi.